tomate, son concentré et son industrialisation

l'actualité, les projets, les envies, bref tout ce dont vous avez envie de parler !
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum s'efforceront de supprimer ou éditer tous les messages à caractère répréhensible aussi rapidement que possible. Toutefois, il leur est impossible de passer en revue tous les messages. Vous admettrez donc que tous les messages postés sur ce forum expriment la vue et opinion de leurs auteurs respectifs, et non celles des modérateurs ou des administrateurs (excepté des messages postés par eux-mêmes) et par conséquent qu'ils ne peuvent pas être tenus pour responsables des discussions.
Répondre
Marie_May
Administrateur
Messages : 9251
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

tomate, son concentré et son industrialisation

Message par Marie_May » 31 mai 2017, 18:48

Quand vous aurez lu cet article du Canard (ou celui du Diplo, plus approfondi et écrit par l'auteur du bouquin), vous serez ravi de bichonner vos tomates.https://img15.hostingpics.net/pics/370083348.jpg

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 10819
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: tomate, son concentré et son industrialisation

Message par Chichinette 11 » 31 mai 2017, 20:10

:o

Mianne
Confirmé
Messages : 2489
Enregistré le : 03 août 2013, 09:42
Localisation : Loire-Atlantique

Re: tomate, son concentré et son industrialisation

Message par Mianne » 31 mai 2017, 20:51

Marie-May, continue à faire tes conserves de tomates :mrgreen:

Marie_May
Administrateur
Messages : 9251
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: tomate, son concentré et son industrialisation

Message par Marie_May » 01 juin 2017, 11:04

T'inquiète, je ne risque pas de m'arrêter. J'adore les tomates sous toutes leurs formes. Sauf industrielles.
Mais franchement j'ignorais qu'on avait élaboré une ou des tomates spéciales pour la mauvaise conserve et suffisamment dure pour subir des voyages en cuve...
Mio m'avait parlé de l'article du Diplo dans lequel (entre autres détails) un africain (peut-être même l'auteur du livre et de l'article) racontait que sa femme n'achetait plus les belles tomates du marché, bien fraîches et gouteuses. Trop long à cuisiner... Hop, une cuillérée de concentré pourri et revisité, c'est tellement plus simple!

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: tomate, son concentré et son industrialisation

Message par Claude » 01 juin 2017, 13:47

Cette année, je vais leur piquer leur place de marchè !!!

:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Claire
Confirmé
Messages : 3334
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: tomate, son concentré et son industrialisation

Message par Claire » 02 juin 2017, 18:06

Mouais si le mildiou nous laisse tranquille

Mianne
Confirmé
Messages : 2489
Enregistré le : 03 août 2013, 09:42
Localisation : Loire-Atlantique

Re: tomate, son concentré et son industrialisation

Message par Mianne » 02 juin 2017, 21:05

Restons optimistes :mrgreen: L'an dernier le mildiou est arrivé de bonne heure à cause du printemps pourri. Ce n'est pas le cas cette année. On croise les doigts.

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: tomate, son concentré et son industrialisation

Message par Claude » 02 juin 2017, 23:32

Et puis on a un traitement préventif. Merci à Nicandra.



Aujourd'hui, j'ai fait chauffer la CB à la Coopé, j'ai acheté un vaporisateur pour passer le bicarbonate sur les tomates.

Et j'ai acheté le mini moto-culteur de location (celui que j'avais loué)
en ayant fait une offre de 200 puis de 250 € (soit la moitié de 530 € qui était le prix d'achat par la coopé qui, elle, le vendait neuf 900€). Avec une petite garantie. Je crois avoir fait une affaire. Ce qui n'est pas dans mes habitudes. ;)

Marie_May
Administrateur
Messages : 9251
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: tomate, son concentré et son industrialisation

Message par Marie_May » 03 juin 2017, 12:19

On dirait bien, Claude! Et puis au moins, ce motobineur-là, tu le connais.

Il pleut des cordes aujourd'hui. Moi qui voulait tailler mes tomates, c'est remis à plus tard...

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 10819
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: tomate, son concentré et son industrialisation

Message par Chichinette 11 » 16 juin 2017, 09:23

Par hasard je viens de tomber sur la source de l'article du canard :
http://www.fayard.fr/lempire-de-lor-rouge-9782213681856
Ceux qui disposent d'une bibliothèque municipale performante peuvent peut-être en faire passer commande.

Mianne
Confirmé
Messages : 2489
Enregistré le : 03 août 2013, 09:42
Localisation : Loire-Atlantique

Re: tomate, son concentré et son industrialisation

Message par Mianne » 16 juin 2017, 14:02

Ben c'est effrayant. Et ça donne envie de couvrir son jardin de plants de tomates. Pas plus rassurant que pour les tomates qu'"on" achète (pas moi. Si j'en ai pas, j'en mange pas). Plus des 3/4 sont cultivées hors sol :shock: Comme si, nous, on nous nourrissait avec des perfusions. Un monde de dingues :twisted: Fric-fric-fric, hourra !

Répondre