Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

l'actualité, les projets, les envies, bref tout ce dont vous avez envie de parler !
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum s'efforceront de supprimer ou éditer tous les messages à caractère répréhensible aussi rapidement que possible. Toutefois, il leur est impossible de passer en revue tous les messages. Vous admettrez donc que tous les messages postés sur ce forum expriment la vue et opinion de leurs auteurs respectifs, et non celles des modérateurs ou des administrateurs (excepté des messages postés par eux-mêmes) et par conséquent qu'ils ne peuvent pas être tenus pour responsables des discussions.
Muscardine
Confirmé
Messages : 1201
Enregistré le : 02 sept. 2013, 15:09
Localisation : Ariège

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Muscardine » 31 mars 2017, 09:10

Et tu as aimé "Le secret de la manufacture de chaussettes inusables" ?
Parce que le "Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" j'ai adoré ! bien que j'aie eu du mal à entrer dedans au début.

Claire
Confirmé
Messages : 3334
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claire » 31 mars 2017, 09:41

Si vous avez aimé ces 2 livres, lire "La bibliothèque des cœurs cabossés".

A lire aussi car jouissif "Le jour où Anita envoya tout balader".

FI lance le livre Inter. J'ai essayé de lire celui qui est dans la liste "Celui qu'on adorait" mais j'ai renoncé. Bien écrit mais une histoire qui tourne autour du pot pour en arriver et nous expliquer le suicide d'un homme. Ça m'a fatigué cette longueur.

Quand je traîne à lire un livre c'est qu'il ne m'intéresse guère, j'essaie de le lire puis j'abandonne. Je n'ai pas à m'infliger une pénitence.

Parfois je ne rentre pas tout de suite dans le livre, donc j'insiste mais souvent j'abandonne.

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 10819
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Chichinette 11 » 31 mars 2017, 10:38

(Auteure Bivald Katarina)
Je mets de côté dans ma liste de livres à lire tout en ayant un inavouable a priori envers la littérature Suédoise à la mode depuis quelques années. Hormis Henning Mankel, j'ai détesté tous ceux que j'ai lus :oops: Mais bon, là le sujet a l'air moins glauque que les bouquins en question.

Au fait, oui Muscardine, j'ai bien aimé "Le secret de la manufacture de chaussettes inusables".

Claire
Confirmé
Messages : 3334
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claire » 31 mars 2017, 12:43

Pas glauque du tout, m'étonnerais que tu n'aimes pas.

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 31 mars 2017, 13:03

Dans le genre comique et humour british, je me souviens du plaisir que j'avais eu à lire Trois hommes dans un bateau, une épopée drôlatique sur la Tamise.

Vous connaissez ?

Trois hommes dans un bateau (sans parler du chien) (titre original : Three Men in a Boat (To Say Nothing of the Dog))1 est un roman comique de Jerome K. Jerome, publié en Angleterre en 1889……

Marie_May
Administrateur
Messages : 9251
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 31 mars 2017, 22:56

Bien sûr... Jerome K. Jerome... l'oncle Podger etc. J'étais pliée en deux en lisant ce livre quand j'avais 15 ans. Je suis sûre que je rirais autant aujourd'hui...

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 04 avr. 2017, 23:22

Mapuche de Caryl FEREY est un bon thriller (Il tient en haleine jusqu'au bout)
et c'est également un roman sans doute bien documenté sur la terrible répression
de la dictature argentine des années 70.
L'on a entendu parler des femmes de la Place de Mai refusant de laisser retomber le voile du secret et celui de l'oubli
sur des milliers de "disparus" et sur les enfants volés à des parents parce qu'ils étaient des opposants de gauche.. ;)

plumee
Confirmé
Messages : 6835
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par plumee » 12 avr. 2017, 11:44

"Sœurs de Miséricorte" de Colombe Schneck.
Ou l'histoire d'une femme colombienne d''une famille affectueuse de
9 enfants, qui s'exile en Italie et en France, en laissant mari, enfants et mère, pour pouvoir envoyer de l'argent à sa famille.
Ecrit sobrement. Un régal à lire en trois jours.

Claire
Confirmé
Messages : 3334
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claire » 01 mai 2017, 08:27

Etant donné le temps de chien d'hier, je suis tombé dans un bouquin de 1000 pages. Je l'ai quitté à la moitié.

Captivant ce policier : W 3 le mal par le mal Il est question de traqueurs de violeurs, pédophiles et de réseaux de prostitution. Un peu violent quand même. Plein de suspense superbement mené.

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 10819
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Chichinette 11 » 01 mai 2017, 09:59

Ce n'est plus dévorer à ce stade là :lol:

plumee
Confirmé
Messages : 6835
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par plumee » 02 mai 2017, 07:16

Je crois que je suis atteinte d'une nouvelle pathologie……
Déjà, je ne peux absolument lire ou voir quoi que ce soit de fiction violente.
J'ai toujours eu cette tendance mais quand même, je pouvais lire quelques policiers ou des drames.
Avec l'envahissement de ce type de production à la télé et aux infos, j'en ai la nausée, ne veux et ne peux plus cautionner.
Ça c'est fait !

En plus, côté bouquin, je deviens hyper sensible à la manière dont c'est écrit.
Il m'arrive de commencer en trouvant que c'est bien écrit et puis, rapidement, d'avoir l'impression que l'auteur, tout content d'avoir trouvé un style à lui,
en rajoute. Et je cale, même après avoir persévéré en me disant que j'exagère. Je ne vois plus que la ficelle !
Ben, je peux vous dire que ça fait un sacré écrémage pour quelqu'un qui, jadis, lisait tout ce qui lui tombait sous la main !

Claire
Confirmé
Messages : 3334
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claire » 02 mai 2017, 11:44

J'ai aussi du mal avec certains livres.

Bon mon pavé est fini, il y a 2 tomes à suivre... Je ne sais d'ils sont à la médiathèque, mais là je vais être en manque
Ils sont écrits à 2 mains : Jérôme Camut et Nathalie Hug.
Modifié en dernier par Claire le 02 mai 2017, 19:07, modifié 1 fois.

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 02 mai 2017, 18:36

Tu es une sacrée dévoreuse ! :D

Camut et Hug, je note.

Marie_May
Administrateur
Messages : 9251
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 17 mai 2017, 20:12

Lu, dévoré plutôt, le petit livre de Gaël Fayet, Petit Pays. La guerre éthnique vue à hauteur d'enfant. Magnifique. C'est surtout une enfance de petit métis, fils de blanc au Burundi qu'il raconte. Et il arrive doucement jusqu'aux événements du Rwanda, la fin du livre est pénible, donc âmes sensibles s'abstenir.

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

rte.

Message par Claude » 18 mai 2017, 20:56

http://www.jedonnevieamaplanete.be/uplo ... ure_fr.pdf

Ai écouté N. Vereecken pour la parution de son livre sur les abeilles sauvages en début de 28 minutes, Arte.

Claire
Confirmé
Messages : 3334
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claire » 23 mai 2017, 15:58

Je viens de finir "Ma part de Gaulois" de Magyd Cherfi, le parolier de Zebda. Il raconte l'année de son bac. De sa vie dans les quartiers nord de Toulouse. Édifiant. Après, il ne faut pas s'étonner de ce qui nous arrive !
J'ai beaucoup aimé ce livre. Il tourne en dérision les siens, met le doigt là où ça fait mal... A lire.

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 23 mai 2017, 23:33

Je lis en ce moment L'insoumis.      :lol:
Un livre regroupant plusieurs histoires de John Grisham mettant en scène le personnage d'un avocat rebelle.
Une sacrée dénonciation du monde judiciaire et policier aux USA.

Claire
Confirmé
Messages : 3334
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claire » 13 juil. 2017, 09:09

2 tomes lus de '"L'amie prodigieuse" d'Eléna Ferrante. 2 autres sont à venir. J'ai beaucoup aimé cette vie en parallèle de deux petites filles puis femmes. L'une surdouée, privée d'études et l'autre plus laborieuse qui poursuit ses études jusqu'à la Fac. Ça se déroule dans un Naples des années 50,dans les quartiers misérables. Les hommes sont machos, on croise la camora.
Ce qui est surtout intéressant ce sont les sentiments de la narratrice qui sont mis en avant avec ces hésitations de se séparer de son amie d'enfance, cette envie de quitter ce milieu pauvre et son contraire. Je recommande.

Claire
Confirmé
Messages : 3334
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claire » 02 nov. 2017, 09:52

Crépuscule du tourment de Léonora Miano : 4 femmes se racontent à un homme que l'on pourrait dire imaginaire mais c'est le fils, le frère, "l'amant". Cela se passe en Afrique. C'est dans l'air du temps : condition de la femme.

La beauté des jours de Claudie Gallay : Jeanne raconte sa vie au jour le jour, ses pensées, ses tourments, ses émois. La copine Suzanne avec la gouaille de Corinne Masiéro dans Marleau. Ça se lit tout seul, c'est sympa.

plumee
Confirmé
Messages : 6835
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par plumee » 02 nov. 2017, 17:33

La copine Suzanne avec la gouaille de Corinne Masiéro dans Marleau.
Alors, ça doit être super chouette! Et vive Marleau! Heu, la Masiero.

Claire
Confirmé
Messages : 3334
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claire » 21 nov. 2017, 18:50

"Le club des incorrigibles optimistes" de Jean Michel Guenassia.
Un homme raconte de 1959 à 64 sa jeunesse, sa vie familiale et la vie de russes réfugiés qui ont fui le stalinisme et ont fondé un club à l'arrière d'un café à Paris. Il y a aussi un grec, un polonais, un tchèque...
Sympathique ce livre. Il se lit d'une traite.

Patricia
Confirmé
Messages : 2766
Enregistré le : 01 août 2013, 21:30
Localisation : Finistère nord

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Patricia » 22 nov. 2017, 07:49

Je confirme.

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 10819
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Chichinette 11 » 22 nov. 2017, 09:43

Si j'ai bien vu il fait environ 800 pages. Il faut que ce soit bigrement intéressant pour en venir à bout.

Claire
Confirmé
Messages : 3334
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claire » 23 nov. 2017, 10:04

Je n'ai même pas vu qu'il faisait 800 pages. C'est pour te dire qu'il se lit vite.

Par contre, je viens d'en finir un de 140 pages : inintéressant à mon goût. "Le dimanche des mères" de Graham Swift.

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 10819
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Chichinette 11 » 26 nov. 2017, 22:24

L'année dernière
romarin a écrit :Je viens de commencer Son premier livre, Daisy sisters. toujours à la recherche du sens de la vie.
Claire a écrit :Je viens de finir Daisy Sisters de Henning Mankell.
J'ai du mal à croire que ce soit un homme qui l'ait écrit tellement il décrit avec justesse la condition féminine par rapport au sexe masculin.
J'ai beaucoup aimé.
J’ai lutté et persévéré pour le lire mais j’ai failli le laisser tomber à plusieurs reprises. Ce type avait une fascination pour le sordide, c’est pas possible autrement. C’était déjà le cas dans les Kurt Wallander mais pas à ce point il me semble.

Il devait être dépressif cet homme-là. Rien n’est jamais joyeux dans ses bouquins, personne ne rit jamais aux éclats, et même je dirais qu’il ne fait jamais beau temps dans ses histoires, même quand son personnage passe une semaine à Madère ... il pleut.

Quelques temps avant j’avais lu Sable mouvant puis Les Bottes suédoises qui n’est pas d’une gaité sans pareille mais tout de même moins pesant.

S’il n’était pas décédé fin 2015 et qu’il avait continué à écrire, je pense que de toute façon j’aurais cessé de lire ses bouquins.

Au cours des derniers mois, moi qui aime bien les policiers historiques, j’ai testé Frédéric Lenormand qui a comme personnage récurrent Voltaire et Seven Saylor dont l’enquêteur est Gordien dans les années 80 avant J.C. Bof, je ne lirai pas les histoires suivantes de ces deux auteurs.

En revanche j’ai testé Dissolution de C.J. Sansom. Son héros est Matthew Shardlake, un avocat bossu. La première histoire se passe sous Henri VIII au moment du démentèlement des abbayes, Henri VIII récupérant au passage les nombreux biens des moines. Ça fait un peu penser à "au nom de la rose".
J’ai aimé ce premier bouquin et donc je vais commencer le suivant ce soir.

Sinon, j’ai lu aussi 7 Legardinier, 3 thrillers et 4 quoi ? Romans ? Mouai, je ne sais pas comment les qualifier, toujours est-il que c’est léger, reposant, pas prise de tête et bien souvent je me suis surprise à rire à haute voix parce qu’il a beaucoup d’humour.
Bref, l’exact inverse de Henning Mankell.

J’ai lu d’autres bouquins dont le souvenir n’est pas impérissable alors inutile d’en parler.

Répondre