SOS - ABEILLES

vermi-compost, engrais verts, basse-cour, pedo-faune, purins de plantes, biodynamie, permaculture, horticulture, arboriculture, maraîchage...
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum supprimeront tout contenu de caractère illégal dès qu'il aura été porté à leur connaissance. Pour que les échanges soient fructueux et que l'ambiance reste conviviale, ils veilleront à ce que la liberté d'expression s'accorde avec le respect des personnes. Les opinions exprimées sont celles des auteurs respectifs, les modérateurs et administrateurs n'en seront pas tenus pour responsables (exceptés concernant les messages postés par eux-mêmes).
plumee
Confirmé
Messages : 7580
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: SOS - ABEILLES

Message par plumee » 14 sept. 2017, 15:53

Depuis lundi, ma voisine voit des dizaines d'abeilles boire dans l'écuelle des chats située sur son balcon.

J'ai appelé le propriétaire des quelques ruches placées en permanence un peu plus bas.
Il dit que normalement, ses abeilles vont boire au Rhône situé juste en bas (2km5 par route à lacets), donc tout proche à vol d'abeille en ligne.

Donc, il n'a qu'une explication: ce serait un essaim sauvage…
Ou alors, les abeilles, fatiguées par la canicule ?
Et donc, venant boire au plus près, pour suivre une aventurière qui leur a refilé le filon?

Avez-vous des informations sur le sujet?

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 11390
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: SOS - ABEILLES

Message par Chichinette 11 » 14 sept. 2017, 16:08

Si j'étais abeille et qu'une copine découvrait par hasard un abreuvoir à courte distance, une fois qu'elle m'aurait refilé le tuyau je ne me ferais plus suer à parcourir ne serait-ce qu'1,5 km à vol d'abeille.

Claude
Administrateur
Messages : 13900
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: SOS - ABEILLES

Message par Claude » 15 sept. 2017, 00:48

Et les chats font-ils bon ménage avec ces pique—écuelle ? Ou ont-ils changé d'abreuvoir ?

plumee
Confirmé
Messages : 7580
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: SOS - ABEILLES

Message par plumee » 15 sept. 2017, 06:48

Hier, je suis allée voir ces abeilles sur le balcon de ma voisine. Il y en avait une vingtaine qui buvaient dans trois récipients.
Et elles ne font pas semblant: le premier jour, ma voisine a dû re-remplir le bol des chats, ce qui n'arrive jamais.

Elles ont un corps plus allongé que celui de celles que je connais. Le bout est plus noir.
Quant aux chats de la voisine (qui ne font pas de la bonne cuisine), pas pensé à poser la question…
ni à eux ni à leur patronne!
Jeté un œil sur internet: il semblerait que ces abeilles à bout noir soient des hybrides.
Mieux vaut hybrides sauvages que pas d'abeilles du tout…

Claude
Administrateur
Messages : 13900
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: SOS - ABEILLES

Message par Claude » 29 avr. 2018, 15:57

http://www.liberation.fr/france/2018/04 ... he_1646327

Ça y est. Le Parlement européen vote pour l'interdiction des neo-nicotinoïdes.

Marie_May
Administrateur
Messages : 10061
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: SOS - ABEILLES

Message par Marie_May » 29 avr. 2018, 16:38

Et ce n'est pas trop tôt...!
J'en avais mare de signer des pétitions.

Voyons maintenant comment va se concrétiser cette décision.

singe
Confirmé
Messages : 2874
Enregistré le : 04 nov. 2013, 14:57
Localisation : VAR et HAUTES ALPES

Re: SOS - ABEILLES

Message par singe » 05 mai 2018, 22:52

Très peu d’abeilles ici dans le sud : j’espere qu’on va quand même les revoir ! L’interdiction , c’est bien, mais bien trop tardif : le mal est déjà fait, et il va falloir du temps pour que les populations cessent de disparaître, puis se reconstituent...

Claude
Administrateur
Messages : 13900
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: SOS - ABEILLES

Message par Claude » 06 mai 2018, 02:04

Singe, les eurodéputes du Parlement ont voté pour l'interdiction
mais le processus de décision est tout sauf simple sur le continent européen.
Ce vote des parlementaires n'est qu'un pas dans la bonne direction.

La commission européenne a un rôle à jouer mais le gros morceau,
ce sont tous les États Européens représentés par leurs représentants légitimes (chefs d'État et ministres).

Marie_May
Administrateur
Messages : 10061
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: SOS - ABEILLES

Message par Marie_May » 06 mai 2018, 10:12

Claude j'ai essayé de changer les guillemets de ton message qui a du coup complètement disparu - et j'ai fait plus de tort que de bien. Je pense que ce qui est entre guillements est le message de Singe et c'était une citation. Corrigez-moi si je me trompe.
Claude a écrit : ↑

Singe, les eurodéputés du Parlement ont voté pour l'interdiction des néo-nicomachin
mais le processus de décision est tout sauf simple sur le continent européen.
Ce vote des parlementaires n'est qu'un pas dans la bonne direction,
disons que c'est un signal fort envoyé aux autres acteurs de la décision.
Ensuite vient la commission européenne qui a un rôle à jouer mais le gros morceau, ce sont tous les États Européens représentés par leurs représentants légitimes (chefs d'État et ministres).
Et ces ministres et représentants sont majoritairement des "conservateurs" réunis dans le PPE (un des 7 "partis" européens) òù se retrouvent la CDU-CSU allemande et les LR français.

Claude
Administrateur
Messages : 13900
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: SOS - ABEILLES

Message par Claude » 06 mai 2018, 14:13

Cela me rappelle un desarroi ancien. Voulant citer le message d'un de nos amis,
j'avais cliqué sur Éditer. Et bonjour le stress !

Pas grave. Merci MM.

:lol:

La structure de décision est terriblement compliquée parce qu'en dernier ressort
ce dont les États membres souverains qui approuvent ou pas, et sur pas mal de sujet,
La décision doit être prise à l'unanimité (à 27 Acteurs) ! Le Tout ou Rien !

Claude
Administrateur
Messages : 13900
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: SOS - ABEILLES

Message par Claude » 06 mai 2018, 14:20

Chaque fois que je repense à cette affaire des abeilles, un souvenir me revient. C'était un diaporama de femmes chinoises munies dun pinceau et de pollen montées dans les branches de pommiers en fleurs. Ces agricultrices pollinisaient les fleurs pour que ces fleurs donnent des pommes. De fait, ces chinoises remplaçaient les abeilles décimées par un usage immodéré, intensif de produits chimiques !

plumee
Confirmé
Messages : 7580
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: SOS - ABEILLES

Message par plumee » 15 mai 2018, 07:55

Il y a quelques jours, nous sommes à table sur ma terrasse avec le couple de l'ami Dédé le jardinier, de Radio France Bleue Pays de Savoie, ex Corti,
pour ceux qui connaissaient ses écrits dans la feue GdesJardins.
Maintenant prof de biologie agricole en lycée.
Nous avions fait connaissance et sympathisé quand j'allais faire des conférences et tenir un stand aux Journées Plantes et Jardins d'Aiguebelette.

Nous parlons de choses et d'autres.
Soudain, il s'arrête de manger, se fige, écoute… et dit:
"On entend des insectes…". :shock:
Parce que chez eux, en pleine campagne, tout près de Rumilly, il n'y en a plus. :o

Pour moi, qui ait vécu vingt ans dans une région proche, les pays de Savoie étaient des prototypes de pays préservés.
J'ai bien entendu parler de la pollution du pays du Mont-Blanc mais que je croyais localisée aux abords du tunnel routier…
Plus d'insectes = plus d'oiseaux.
Les chats ont bon dos. :mrgreen:

Claude
Administrateur
Messages : 13900
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: SOS - ABEILLES

Message par Claude » 15 mai 2018, 11:58

Tu pourrais nous parler un peu plus de … Corti ?

plumee
Confirmé
Messages : 7580
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: SOS - ABEILLES

Message par plumee » 15 mai 2018, 13:34

Heu…dire quoi de Corti?
Corti écrivait lui aussi dans la Gaz des Jardins.
Outre d'être le jardinier sur Radio France Bleue Pays de Savoie, il est le président de l' association Plantes et Jardins Pays de Savoie
qui a lieu deux fois/an au bord du lac d'Aiguebelette (superbe!).
Super manifestation aux exposants sélectionnés: pas plus de deux du même type et pas n'importe lesquels.
Ex: deux semenciers (dont Grelin qui est du pays), deux rosiéristes etc…

Corti, c'était le nom de leur pépinière spécialisée aromatiques. Ça veut dire "jardin" en patois savoyard.
Ils ont dû tout laissé tomber après deux années catastrophiques d'aléas climatiques, dont gel et grêle.
Que dire de plus?
Que ce sont des gens généreux et partageux, 54 et 57 ans.
Une fois l'an, ils organisaient une porte ouverte de la journée où leurs clients
pouvaient s'inscrire en famille à un repas, qu'ils faisaient et servaient eux-mêmes, à prix coûtant.
Je regrette d'être loin d'eux.

Claude
Administrateur
Messages : 13900
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: SOS - ABEILLES

Message par Claude » 26 mai 2018, 16:12


Claude
Administrateur
Messages : 13900
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: SOS - ABEILLES

Message par Claude » 26 mai 2018, 16:16

TERRE D'ACTIONS
Protéger les abeilles en quelques gestes quotidiens

Par Aurélie Delmas — 26 mai 2018 à 10:45

La grande menace qui plane sur les populations des abeilles (et par ricochet une large partie de la biodiversité) est déjà largement documentée. On vous explique comment ne pas aggraver la situation.

Protéger les abeilles en quelques gestes quotidiens
Retrouvez régulièrement dans la chronique «Terre d’actions» l’actualité des initiatives écolos en France et dans le monde.
Elles s’appellent Apis mellifera, xylocope, ou andrène… et ont de nombreux ennemis. Tout au long de cette chronique (puis après) vous êtes invité à vous mettre dans la peau du meilleur allié des abeilles, si précieuses pour le maintien de la biodiversité grâce à la pollinisation, et gravement menacées par les pesticides qu’elles ingèrent.

La mortalité des abeilles a augmenté de près de 30 % en 15 ans. Or 35 % de ce que nous mangeons dépend de leur travail de #pollinisation.

Plantez des fleurs

Première étape : il est indispensable de changer ses mauvaise habitudes en renonçant aux traitements chimiques de type pesticides, insecticides ou désherbants dans les jardins et sur les balconnières. Car «les abeilles sont particulièrement sensibles à ces produits, elles seront beaucoup plus rapidement tuées que les ravageurs visés», précise Bernard Vaissière, chercheur spécialiste de la pollinisation et l'écologie des abeilles à l’Inra d’Avignon. Et si le besoin d'épandre un insecticide est pressant, il vaut mieux le faire lorsque les plantes ne sont pas en fleurs, ou le soir, lorsque les abeilles sont moins actives.

Pour bien faire, prêtez aussi attention à ce que vous plantez ou semez : certaines espèces sont dites «mellifères» ou «nectarifères». «Soyons clairs, il y a plus de mille espèces d'abeilles en France. Les plus petites mesurent quelques millimètres et les plus grosses trois centimètres», précise Bernard Vaissière. Et tout le monde ne mange pas la même chose. En règle générale, disons que les abeilles apprécient la diversité et pas forcément les variétés horticoles modifiées pour leur aspect : myosotis, aubépine, bruyère, chèvrefeuille, clématite, bleuets, lavande, rhododendron, carotte, tournesol ou coquelicot… Quant aux aromatiques comme la sauge, le basilic, le thym, la menthe ou le romarin, il ne faut pas oublier de les laisser fleurir ! (Une liste plus complète de la flore mellifère est par exemple disponible sur le site du ministère de l’Agriculture.)

Dans les gazons, laissez-donc les pissenlits et autres trèfles blancs, riches en nectar et en pollens. «Le mieux est même de laisser un mètre carré en friche, car cela va devenir un petit refuge de biodiversité. Et si tout le monde le faisait, ça changerait la donne», ajoute Bernard Vaissière.

Invitez les abeilles à l'hôtel

Une fois que vous aurez attiré les abeilles, le défi sera de bien les accueillir : en installant un petit point d’eau peu profond ou recouvert d'un tissus mouillé comme une serpillère – pour que les insectes ne se noient pas – voire un «hôtel», à l'aide de rondins de bois ornés de trous de différents diamètres ou même de petits fagots de roseaux qui constituent des abris utiles. Autre réflexe à adopter : ne pas détruire les essaims mais les laisser en place, les butineuses devraient se trouver un nid plus douillet en un ou deux jours. Au besoin il est possible de contacter au plus tôt un apiculteur de votre région qui viendra peut-être le récupérer.
A LIRE AUSSI :
«Les invasions biologiques sont la deuxième cause d’extinction des espèces
»

Enfin, vous pouvez aussi utiliser votre porte-monnaie en consommant du miel local. Depuis 2011, il existe aussi un label européen (Beefriendly) pour identifier les produits respectueux des pollinisateurs, notamment dans le domaine viticole, les fruits et légumes ou les produits laitiers.

Nul doute que ces petits gestes ne sont pas si anodins : «même dans des zones très urbanisées on a pu trouver des centaines d'espèces d'abeilles. La chaleur, les ressources, les fleurs et la réduction des produits chimiques contribuent bel et bien à la survie des populations d'abeilles. On peut avoir des espèces rares dans un jardin ou une zone urbanisée, il faut juste laisser la nature reprendre ses droits», encourage Bernard Vaissière. Si besoin d’une petite piqûre de rappel : selon l’ONU, 40% des pollinisateurs invertébrés – abeilles et papillons en particulier – sont menacés d’extinction à l’échelle mondiale.

Ce dimanche, nous fêtons la toute première journée mondiale des abeilles ! 🐝

Un monde sans ces pollinisateurs serait un monde sans diversité & sécurité alimentaire. Les faits avec @FAO : https://t.co/1E2wpaU6rZ #WorldBeeDay pic.twitter.com/jTYG1Iv1Sp
— Nations Unies (ONU) (@ONU_fr) 19 mai 2018

N’hésitez pas à nous faire parvenir vos idées d’initiatives écologiques à notre adresse terredactions@

Aurélie Delmas

singe
Confirmé
Messages : 2874
Enregistré le : 04 nov. 2013, 14:57
Localisation : VAR et HAUTES ALPES

Re: SOS - ABEILLES

Message par singe » 12 juin 2018, 16:27

Les abeilles manquent beaucoup ici à la montagne cette année : il fait encore trop frais, et trop humide , malgré les fleurs ...
Pour preuve, et à l'explication fournie par mon voisin apiculteur : un de mes deux pommiers, plein de petites pommes, de la taille de petites prunes pour le moment, s'est mis à refleurir !! Il parait que la pollinisation s'étant mal passée, l'arbre se redonne une chance de fruits pollinisés - à pépins pouvant se reproduire - j'ai donc fleurs et fruits en même temps ..
Et il y a quelques abeilles entre les averses, mais si peu ...
On n'a pas du tout le bourdonnement des autres années !!
(Ca va de pair avec le peu d'oiseaux aussi , 10 fois moins que d'ordinaire ... ils m'ont même laissé toutes mes cerises !! c'est dire ,et ça me désole !

singe
Confirmé
Messages : 2874
Enregistré le : 04 nov. 2013, 14:57
Localisation : VAR et HAUTES ALPES

Re: SOS - ABEILLES

Message par singe » 12 juin 2018, 16:27

Bis répétita, encore posté deux fois !!

Claude
Administrateur
Messages : 13900
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: SOS - ABEILLES

Message par Claude » 15 juin 2018, 09:01

Cet interview permet de comprendre la nature des freins …

INTERVIEW

Loi agriculture : «Les sénateurs n’ont pas compris le rôle primordial de l’abeille»

Par Coralie Schaub — 15 juin 2018 à 08:13

Pendant que les abeilles disparaissent, les sénateurs éliminent du projet de loi agriculture les timides mesures cherchant à réduire l'utilisation de pesticides. Gilles Lanio, président de l'Union nationale de l’apiculture française, lance un énième cri de détresse.

Loi agriculture : «Les sénateurs n’ont pas compris le rôle primordial de l’abeille»

Gilles Lanio préside l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf). Il se dit scandalisé par les coups de rabot portés cette semaine par les sénateurs en commission des Affaires économiques au projet de loi agriculture et alimentation, pourtant déjà très timide sur les questions environnementales. Les mesures cherchant à limiter l’usage des pesticides ont disparu du texte ou été considérablement allégées.

En quoi les sénateurs ont-ils encore affaibli le projet de loi agriculture ?

Ils ont détricoté toutes les avancées environnementales, alors qu’il n’y en avait déjà pas pléthore. C’est un camouflet pour ceux qui se soucient de l’environnement et de la santé des citoyens. Ils ont supprimé l’article qui élargissait la définition des néonicotinoïdes [ou pesticides «tueurs d’abeilles», ndlr] aux molécules ayant le même mode d’action, comme le sulfoxaflor, un «néonic» qui ne dit pas son nom. C’est gravissime, scandaleux. C’est comme si les abeilles se portaient trop bien et qu’on pouvait encore se payer le luxe de mettre ces produits dans la nature. Si on veut protéger les abeilles, retirons du marché ou n’y mettons pas ce qui est connu pour être nocif pour elles. C’est juste un peu de bon sens, mais visiblement nos sénateurs n’en ont plus.

Ils ont aussi supprimé l’interdiction des rabais et promotions sur la vente de pesticides, c’est fou, c’est minable. Idem pour la pulvérisation de pesticides par drones sur les vignobles en pente, dont le champ a été étendu. Et ils ont très nettement affaibli la séparation de la vente de pesticides et du conseil agronomique [jusqu’ici, la même personne peut faire les deux, ce qui pousse à la consommation, ndlr]. Autre chose : on pourrait remplacer les pesticides de synthèse par des préparations naturelles peu préoccupantes comme le purin d’orties. Mais là aussi, l’article a été vidé de son sens et on revient en arrière. Les sénateurs s’occupent plus de l’intérêt financier de quelques-uns que de la santé des citoyens et de l’environnement. On avait fait un petit pas dans le bon sens, mais non, c’était encore trop…

Et l’étiquetage sur l’origine des miels ?

L’étiquetage sur le miel a, lui, été repoussé d’un an, à 2020. Là aussi, c’est scandaleux : 80% des gens qui pensent acheter du miel français se font tromper sur les origines du produit. L’étiquetage n’est pas une mesure qui coûte à l’Etat, il s’agit juste de préciser certaines choses, pour que les citoyens puissent savoir ce qu’ils achètent.

L’objectif d’un minimum de 20% de bio dans les cantines a aussi été mis à mal…

Oui, cela devait en déranger encore certains. Les parlementaires, excusez-moi, mais ils déconnent. Ils sont complètement déconnectés du terrain. Je ne sais pas sur quelle planète ils sont. J’espère que l’Assemblée nationale réparera ça.

Quelques sénateurs ont essayé de se battre, comme l’écologiste Joël Labbé…

Oui, c’est un homme de convictions, il est droit dans ses bottes, il essaye de faire avancer les choses, notamment sur les abeilles, mais il est assez isolé. Je ne comprends pas le comportement de ces parlementaires qui n’ont pas un minimum de sensibilité à l’environnement. C’est triste. Il faut que l’équilibre de la vie demeure autour de nous, parce que nous en faisons partie. Ils n’ont pas compris le rôle primordial de l’abeille. Pourtant, ils savent que l’avenir de l’humanité est lié à celui des pollinisateurs.

C’est pour ça aussi que nous en appelons maintenant au président de la République et que nous devons rencontrer l’une de ses conseillères à l’Elysée la semaine prochaine. Il a tenu à mettre en place un plan oléoprotéagineux : dès le mois d’août, on va encourager les agriculteurs à semer plus de colza [surtout destiné à produire des agrocarburants, ndlr] et l’année prochaine plus de tournesol. On va utiliser les abeilles pour améliorer les rendements en colza, mais au bout du bout, on va les sacrifier et le plan aura toutes les chances de capoter. Car on risque fort de semer le colza après du blé ou de l’orge, dont près de 90% sont traités aux néonicotinoïdes…

Le déclin des abeilles s’amplifie-t-il cette année ?

Oui, il a passé un palier supérieur. Cela ne m’étonne guère : à force de charger la barque, elle finit par couler. La nature et les abeilles n’en peuvent plus. On perd plus de 30% des cheptels en moyenne chaque année, peu d’agriculteurs accepteraient cela. Et dans certains secteurs, on atteint parfois 90% de pertes. Trop c’est trop. Un certain nombre d’apiculteurs qui subissent ces pertes considérables sont dégoûtés et arrêtent le métier. Or si les apiculteurs cessent leur activité, l’abeille périclitera encore plus vite, car elle est aujourd’hui maintenue sous perfusion par le travail des apiculteurs.

Ils doivent aussi désormais faire face à des vols de ruches…

Oui, c’était marginal, mais cela arrive de plus en plus régulièrement et prend des proportions inquiétantes. Dans le Morbihan, 200 à 300 ruches ont été volées cette année, alors qu’il y a plus de cinq ans, quand un apiculteur s’en faisait voler trois, c’était beaucoup. C’est sans doute le fait d’apiculteurs peu scrupuleux, de la même façon que les ostréiculteurs se font voler leurs huîtres par d’autres ostréiculteurs. L’abeille devenant une denrée rare, son prix croît et la demande est forte, donc cela attire des gens malhonnêtes. Nous sommes en train de nous organiser pour remédier à cela et tracer les ruches. C’est une anxiété de plus. Quand on arrive sur les ruchers en fin d’hiver, on se demande dans quel était on va les trouver, si les abeilles seront en vie ou non. Maintenant, on jette aussi un coup d’œil général pour voir s’il ne manque pas de ruches. On n’avait pas besoin de ça en plus…

Nicolas Hulot vous a fait une visite surprise la semaine dernière, quand vous manifestiez à Paris. Vous défend-il assez ?

Oui. Il a l’air d’essayer de faire. Mais c’est le fonctionnement de nos ministères qui pose problème. On dirait qu’il y a des cloisons étanches entre ministères. Le ministère de l’Environnement n’a pas son mot à dire sur l’agriculture, or on sait que le monde agricole utilise des pesticides qui nuisent à l’environnement. Il est dommage que le fonctionnement demeure vertical et ne soit pas horizontal sur de tels sujets. Il devrait même y avoir une implication forte du ministère de la Santé. On sait très bien aujourd’hui que bon nombre de pesticides nuisent aussi à la santé humaine. Le monde agricole utilise encore 23% de pesticides CMR (cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques), et on n’est pas capable de les interdire. Je ne comprends pas pourquoi le ministère de la Santé ne monte pas au créneau. C’est scandaleux. Ce ne sont plus nos gouvernants qui gouvernement, mais les lobbys.

Coralie Schaub

plumee
Confirmé
Messages : 7580
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: SOS - ABEILLES

Message par plumee » 15 juin 2018, 15:34

Je suis sans voix devant le comportement de nos sénateurs.

De quoi déprimer grave.
Je suis oncernée, pas seulement parce que je suis un rat des champs, fille naturelle de la nature de par ma famille,
mais aussi parce que mon gendre, apiculteur par passion (il était documentaliste), a perdu l'an dernier 80 ruches sur 180.
La nature va très mal, nous sommes en danger de disparition et la grande majorité de nos politiques n'en ont aucune conscience,
sourds, aveugles, égoïstes et donc incompétents qu'ils sont.

Marie_May
Administrateur
Messages : 10061
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: SOS - ABEILLES

Message par Marie_May » 16 juin 2018, 18:35

Ils ne sont pas sourds à tous les arguments, ceux de la FNSEA par exemple ont toutes les chances d'être entendus par nos sénateurs. Au fait, par qui sont-ils élus, ceux-là ? Pas par moi, en tout cas.

Claude
Administrateur
Messages : 13900
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: SOS - ABEILLES

Message par Claude » 16 juin 2018, 23:09

Les sénateurs sont élus indirectement par nous puisqu'ils sont élus par ceux qui ont reçu un mandat d'élu.



Les sénateurs ont les yeux braqués sur les "comptes", le reste les indiffère.



G, LANIO, la personne interviewée par la journaliste de Libé, était invitée lors d'un 28 minutes mais le texte ci-dessus est beaucoup plus intéressant.

Marie_May
Administrateur
Messages : 10061
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: SOS - ABEILLES

Message par Marie_May » 18 juin 2018, 16:34

Et les élus qui les élisent sont : ? les maires et les élus cantonaux, si je ne m'abuse...?
Et parce qu'ils ont les yeux braqués sur les comptes, ils ne voient pas le reste ? allons donc,...

Répondre