Vers de terre et lombri-compostage

vermi-compost, engrais verts, basse-cour, pedo-faune, purins de plantes, biodynamie, permaculture, horticulture, arboriculture, maraîchage...
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum supprimeront tout contenu de caractère illégal dès qu'il aura été porté à leur connaissance. Pour que les échanges soient fructueux et que l'ambiance reste conviviale, ils veilleront à ce que la liberté d'expression s'accorde avec le respect des personnes. Les opinions exprimées sont celles des auteurs respectifs, les modérateurs et administrateurs n'en seront pas tenus pour responsables (exceptés concernant les messages postés par eux-mêmes).
Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 16 sept. 2014, 18:12

Voici une nouvelle prestation de Marcel Bouché dans l'émission Continent Sciences de lundi 15.09.14 sur France Culture.
À réécouter, ou télécharger.
Ici : http://www.franceculture.fr/emission-co ... 2014-09-15

Toujours intéressant à écouter ce géodrilogogue (spécialistes des vers de terre ; dire plutôt lombriciens).
Grâce à ses explications, on comprend mieux l'intérêt de la forme annelée et la plasticité de son corps bodybuildé, cette façon d'avancer en s'étirant et se contractant en rythme. S'il savait chanter, il serait chanteur de rock. :mrgreen:
avec ses qualités hydro-pneumatiques et ce corps qui gonfle et façonne les galeries.
Son alimentation assurée grâce à l'existence d'un gésier (il avale des petits grains de sable pour remplacer les dents qu'il n'a pas, donc il mange comme les poules).
L'évolution de la sexualité depuis les premiers lombriciens ( Euh ! franchement, les lombriciens ont un vrai problème de genre :lol: ).
La question de la température du corps des lombriciens…… qui serait de 12 degrés si j'ai bien compris.

M. Bouché parle de ses expériences. En faisant consommer du son, il calcule la vitesse de passage de la nourriture, et donc la quantité de matières ingérées et de là l'importance des masses de terre travaillée par cet obscur artisan de la fertilisation des sols et de son aération. En lui faisant avaler un isotope de l'azote, il devient possible de tracer le chemin de l'azote dans le corps du ver puis dans les plantes. On admet alors que cette expérience de traçage de l'azote est un passage obligé pour comprendre l'écologie des sols.

Il parle aussi de la grande indigence et la segmentation en matière d'investigation scientifique sur ces questions. Peu de recherches sur le terrain même ; il souligne le faible nombre de géodrilogogues soit une dizaine dans le monde. Ah ! si j'étais plus jeune et en recherche d'un métier !? Soupir.

En fin d'émission, il en vient à critiquer l'accompagnement scientifique des opérations de tri de déchets mais là, je n'ai pas été convaincu avec l'impression qu'il était sorti de son domaine de compétences (ou qu'il était pressé par le temps imparti. Dommage !

Des ouvrages publiés.
Je me procurerais volontiers son livre sur les vers : Des vers de terre et des hommes.
Rappel : http://www.franceculture.fr/oeuvre-des- ... cel-bouche
9782330028893.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 28 sept. 2014, 12:04

Marcel Bouché interviewé dans une nouvelle émission " Les savanturiers ".
C'est toujours intéressant.

:!:

http://www.franceinter.fr/emission-les-savanturiers

http://www.franceinter.fr/emission-les- ... e-agronome

Volubilis
Confirmé
Messages : 2067
Enregistré le : 19 déc. 2013, 07:40
Localisation : Bègles, Gironde, France

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Volubilis » 28 sept. 2014, 21:31

Tiens moi aussi je le lirais bien!

(Claude ça s'écrit " eisenia foetida "sans accent aigu, car c'est du latin, . )

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 28 sept. 2014, 21:44

En l'écoutant aujourd'hui, j'ai compris que le monde des vers de terre était bien plus large que celui des Eisenia foetida. Je m'intéresse surtout aux vers de litière, plus faciles à trouver, et plus intéressants pour le traitement de mes composts. Pour M. Bouché l'importance des vers de terre n'est pas aussi étroite. Il s'intéresse plus à ceux qui montent et descendent plus profondément, qui décompactent le sol, qui l'aérent, qui font remonter les nutriments.

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 28 sept. 2014, 21:50

Volubilis a écrit : … ça s'écrit " eisenia foetida " sans accent aigu, car c'est du latin. )
Merci.

Par contre je ne sais jamais si ça peut se mettre au pluriel, et comment.
J'ai du mal parfois à prononcer les mots en latin. Ici c'est le cas de oe du foetida qui est peut-être fœtida !? :?:
Souvent aussi les suite de voyelles comme ae

Volubilis
Confirmé
Messages : 2067
Enregistré le : 19 déc. 2013, 07:40
Localisation : Bègles, Gironde, France

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Volubilis » 29 sept. 2014, 08:44

non, pas d'accent, pas de s au pluriel.
Que dalle !
Simple, le latin !!!
et moi je prononce en phonétique " ésénia fétida ".
Ai-je juste ?
(si Singe passe par là, elle saura...)

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 29 sept. 2014, 10:36

Oui, mame Singe, dis-le nous.   :oops:



Je connais deux conventions :
1. le premier mot prend une majuscule : Eisenia foetida
2. Les 2 mots sont en italique (convention typographique) : Eisenia foetida
Voilà, c'est emballé. :(    ;)

Marie_May
Administrateur
Messages : 9251
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Marie_May » 29 sept. 2014, 11:15

Moi, j'essaie de ne pas les mettre au pluriel.
Parce que si, il y a un pluriel des mots latins, (j'en ai fait 4 ans, mais je ne me souviens même pas des déclinaisons...) mais ça dépend du groupe (rosa, pluriel rosae - mais dominus pluriel domini. Et il y 5 ou 6 groupes différents).
Et ça dépend aussi de l'emplacement du mot dans la phrase. Alors là, je décroche. Simple le latin?

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 29 sept. 2014, 11:39

Oui, au fond, en les mettant en italique, cela devient un "objet" grammaticalement à part. Un peu comme les noms de marques, les noms de familles ……

(Attention ! Vision perso)

singe
Confirmé
Messages : 2589
Enregistré le : 04 nov. 2013, 14:57
Localisation : VAR et HAUTES ALPES

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par singe » 01 oct. 2014, 10:55

Volubilis, "savoir" est un bien grand mot … n'oublions jamais que c'est comme la culture …. c'est ce qu'il en reste !! (Et les restes, à mon grand âge, … ce sont des "restes", pas la totalité !!)
Bon, pour ce qu'il m'en reste (!), je peux juste dire que, par convention, les mises en italique des noms latins des plantes et animaux divers sont toujours invariables …
Quand à la prononciation du latin, …on n'a pas d'enregistrement, donc il y a 56 écoles différentes, depuis le latin d'église, le scolaire du 19ème, le latin chanté des psaumes du Moyen-Age, celui des italiens … bref vous faites comme vous voulez, personne n'a faux !!

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 10819
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Chichinette 11 » 01 oct. 2014, 11:10

En tout cas, j'ai moins de scrupules de prononciation avec le latin qu'avec le grec.
J'ai un mal de chien a dire par exemple : Kénopode au lieu de Ché nopode, Kimonanthe au lieu de Chi monanthe, Kionodoxa au lieu de Chio nodoxa, etc, etc ... D'ailleurs en fait, je n'y arrive jamais http://site.voila.fr/jardinesque/Semi-laids/ic23.gif

Un truc qui est rigolo c'est qu'on qualifie toujours ces mots de noms "latins" même si leur racine est grecque :ugeek:

muscari
Confirmé
Messages : 1749
Enregistré le : 02 août 2013, 08:32

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par muscari » 01 oct. 2014, 13:11

intéressant comme sujet, j'apprends des choses, je suis parfaitement inculte dans ce domaine à vrai dire :mrgreen:

je dis chénopode, chimonante mais kionodoxa, comme ça, sans savoir le pourquoi du comment.

je dis oe : eu, donc esenia feutida et ae:aé, donc rosaé, de toute façon je trouve ça compliqué, peuvent pas parler français comme tout le monde ces latins? :evil: :lol:

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 01 oct. 2014, 13:56

…… ou ils pourraient parler latin d'origine tous ces Français … qui oublient leur culture !

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 12 oct. 2014, 23:04

J'abandonne un peu les vers de litière. Voici des lombriciens capturés avec une bêche dans le champ de Jean Marie.
D'abord une petite sélection posée dans une coupelle.

http://nsa34.casimages.com/img/2014/10/ ... 789817.jpg

C'est difficile de savoir s'ils appartiennent tous à la même espèce.
Il me semble qu'on doit progresser dans leur identification en comptant le nombre d'anneaux.

Pour cela, je peux boomer mais on arrive vite au bout du pouvoir discriminant des iFon.

J'ai décidé de les numériser grâce à un scanner. Préalablement, je les lave dans un peu d'eau pour éviter de salir la vitre du scanner.
Puis je renverse la boîte que je laisse en place pour les bloquer. Et je numérise …… les ventres du petit troupeau. :mrgreen:

http://nsa34.casimages.com/img/2014/10/ ... 791440.jpg

Ne reste plus qu'à compter ……

Marie_May
Administrateur
Messages : 9251
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Marie_May » 13 oct. 2014, 10:50

A toi l'honneur...!!! :lol: :lol:

LAVANDE05
Confirmé
Messages : 2475
Enregistré le : 02 sept. 2013, 17:56
Localisation : Hautes Alpes ZONE 7

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par LAVANDE05 » 13 oct. 2014, 21:11

je laisse en place pour les bloquer. Et je numérise …… les ventres du petit troupeau. :mrgreen:
c'est permis par la SPA un tel traitement ? tu vas les irradier , ils vont beaucoup moins composter .

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 14 oct. 2014, 02:14

J'ai tenté un décomptage sur papier (cela permet de tracer des petits traits tout le long du corps) du plus long des vers de terre numérisés et j'ai trouvé 125 anneaux. 125 !

Zinette
Confirmé
Messages : 1353
Enregistré le : 01 août 2013, 21:11
Localisation : Moselle Sud Est

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Zinette » 14 oct. 2014, 15:54

Et ça sert à quoi de compter ça ?http://www.smiley-emoticones.com/smiley ... 20(19).gif

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 14 oct. 2014, 17:16

En écoutant l'expert M. Bouché, il indiquait que le nombre d'anneaux permettait de trier les vers, de les différencier. Bon je n'en sais pas plus. Mais j'ai constaté à quel point c'était difficile. Cet anima a une faculté d'élasticité (étirement et compression) incroyable.

Bon, prends ce comptage comme l'expression d'une envie d'en savoir plus. Euh ! et j'attends ……    :mrgreen:

jac11
Confirmé
Messages : 1935
Enregistré le : 15 août 2013, 10:27
Localisation : aude minervois zone 8 3\4

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par jac11 » 14 oct. 2014, 18:55

Tu veux pas aller ramasser un peu de bois , l'hiver approche et ça occupe aussi :lol:

Zinette
Confirmé
Messages : 1353
Enregistré le : 01 août 2013, 21:11
Localisation : Moselle Sud Est

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Zinette » 14 oct. 2014, 18:57

J ai aussi des pinceaux en rab .....ça occupe pas mal également!arf arf !

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 14 oct. 2014, 19:44

Chouette ! Que des bonnes idées. Merci les poteaux …… :P

Marie_May
Administrateur
Messages : 9251
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Marie_May » 14 oct. 2014, 19:47

:lol: :lol: :lol:

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 10819
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Chichinette 11 » 20 oct. 2014, 14:31

Je sais, je n'ai pas d'eisenia pour composter et ce topic est censé en parler mais j'ai besoin de vos idées pour récupérer le compost ultra-rapide que me fabriquent les mouches soldat dans les pots de fleurs que je remplis de déchets et marc de café à leur intention.

J'ai pris une photo d'un des pots où il ne reste plus rien de reconnaissable mais je la mets en lien parce que ça grouille et ça peut déplaire

http://i.imgur.com/cVsnLl9.jpg

Alors voilà mon problème : le contenu du pot est archi humide, presque bouillasse et les larves n'ont pas l'air de vouloir migrer ailleurs. Comment faire pour assécher ça tout en récupérant les larves pour les déposer dans les autres pots ?
J'en ai pris un peu du bout d'une pelle à main mais j'avoue que je n'aime pas tripoter ça, même si j'apprécie le travail qu'elles font :oops:

Si je retire le couvercle du pot et que j'étale la bouillasse sur une plaque quelconque ça séchera sans doute mais les bestioles vont se faire becqueter par les piafs je suppose :?

Claude
Administrateur
Messages : 12961
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Vers de terre et lombri-compostage

Message par Claude » 20 oct. 2014, 15:18

1. Préparer un matelas avec du carton , des journaux puis étaler cette chose trop gluante. Quelque temps plus tard, le matelas aura fait buvard. Une plaque de n'importe quoi, un carton fera couvercle !

2. Ou apporter de la sciure ou des feuilles mortes (ou pas) ou du papier journal déchiqueté ou du sable et le mélanger ……

Répondre